Analyse de Jocelyn Chan Low : « Les  7 000 ‘deregistered voters’ auraient pu faire basculer les choses »