« La crise est là… Evidemment le poêlon sera très chaud pour le prochain gouvernement »