SCRUTIN 2.0 : Des failles techniques et logistiques jouent aux trouble-fêtes